Download (F)estival ! Ampli et coups de soleils !

 

Après une longue absence (partiels je vous hais) me voilà de retour et avant de revenir par ici j’ai fais un détour par Brétigny et le festival Download! Je t’éclaire rapido: le Download c’est un festival de métal anglais qui depuis deux ans s’offre une version française. Je ne suis pas allée à la première édition mais comment te dire que cette année ils avaient programmé une grosse partie des groupes de mon adolescence.

Nous sommes arrivés le vendredi excités comme des jack russels malgré les 35 degrés ambiants (le rer, la navette, la marche jusqu’au site: l’enfer).

Le trajet entre la gare de Brétigny et le site était plutôt bien encadré, beaucoup de navettes et de personnel encadrant pour réguler le flux de festivaliers, des panneaux et …une forte présence policière. Autant dire que nous étions cernés ! Le trajet en navette dure environs 20 minute, à pied il faudra plutôt compter 30 minutes voir 45 si on ajoute le temps de marche entre l’accès officiel et la véritable entrée du Fest. Cette année le festival avait lieu sur la base militaire de Brétigny, une grande plaine dégagée propice au headbanging et aux regroupement de rangeos mais qui dit « base militaire » dit: peu de coins ombragés, pas de point d’eau naturel et clairement deux fontaines pour tout le festival en période de forte chaleur ce n’est pas assez. Sachant que la petite bouteille d’eau coutait 3 euros, à ce prix j’espère qu’elle est magique! On va continuer dans la logistique du fest, malgré les plaintes que j’ai pu entendre j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de stands différents sur ce festival qui est encore jeune en France. Vous aimez la bière, la bière aromatisée, les cocktails de fruits, avec ou sans alcool? Vous préférez peut-être le café, le thé à la menthe?

Oui tu pouvais trouver pas mal de choses pour réhydrater ton gosier, en revanche le constat estomac est un peu différent… Pour la ripaille le choix était assez limité. beaucoup de fromages, de charcuteries (spécialités corses, aveyronnaises, alsaciennes) de burgers… Tu comptais faire attention? Tu es intolérant au lactose ? Vege/Vegane? Atteint de TCA? Bah bon courage… J’ai eu beau chercher, les seuls stands qui offraient une alternative étaient: la crêperie (d’ailleurs gros coeur sur eux et leurs produits bio/artisanaux) et la cabane à patate qui proposait UNE patate chaude garnie de légumes mais…6 euros la pomme de terre. Tu as bien mangé? tu as bien bu? tu as la peau du ventre bien tendue mais y’a pas que le ventre qui est tendu et là, le Download à fait fort, des WC nombreux, accessibles et PROPRES pendant 3 jours, ça c’est le grand luxe (je n’en ai pas vu pour les personnes handicapées mais j’ose espérer qu’il y en avait).

Attaquons l’essentiel: LA MUSIQUE!

Il faut bien admettre que le line-up était franchement sympa et bien organisé. Peu de groupes jouaient en même temps (même si programmer GREEN DAY 5 minutes après PROPHETS OF RAGE c’était franchement pas malin les gars) ou alors, les passages se chevauchaient d’une demie-heure, ce qui te permettait d’aller écouter le groupe que tu voulais voir et d’aller en découvrir un autre sans manquer la totalité du set.

Beaucoup se sont plaint car le Download était annoncé comme un festival métal alors que le line-up était plutôt hétéroclite (Green day/Aqme…), personnellement ça ne m’a pas gêné j’étais clairement là pour revivre mes années collège/lycée donc LINKIN PARK (ils nous ont fait le plaisir de jouer beaucoup de morceaux de Meteora et hybrid theory et puis bon, CHESTEEEEER), Slayer (Sono pourrie bonjour), Blink 182 (pareil que Slayer), Rancid et puis… SYSTEM OF A DOWN avec le show de l’illustre Serj Tankian. Je ne vais pas lister et commenter point par point chaque groupe, la plupart étaient géniaux. J’ai fais quelques découvertes bien sympas ( PARADISE LOST ) et lors de moments calmes nous sommes allés jouer les Rock stars au stand photo Monster Energy ou dans les photomatons rétro !

Je vais clore cet article et te laisser mater quelques photos ( de mauvaise qualité. Shame on me je n’avais que mon téléphone), la set-list et un résumé des +/- !

Pssst, n’hésites pas à me dire si tu y étais, si t’as aimé ou si tu compte faire d’autres fest cet été !

Les points positifs:

  • Les stands de boissons et merch’
  • L’encadrement (sécurité, infos, happenings)
  • Les sanitaires
  • La communications des bons plans via l’application
  • La prog assez phénoménale pour un Fest français, récent et en ile de France !
  • l’ambiance <3

Les points négatifs:

  • Les points d’eau/d’ombre
  • Les réglages sons pour certains groupes (oui oui Slayer c’était mieux quand t’étais à 300 mètres de la scène…)
  • Les paiements via l’application (beaucoup de bugs)
  • Les stands alimentaires, peu variés
  • LES CHANGEMENTS DE DERNIÈRE MINUTE POUR LES TRANSPORTS (oui, les trains étaient censés desservir toutes les gares entre Brétigny et Paris mais au dernier moment nous avons appris que la liaison Brétigny-Paris était assurée maisqu’il était impossible de rejoindre les gares entre les deux. Le budget Uber a fait mal)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *