Tous en Kilt au Zénith de la Villette !

C’est avec un mal de crâne certain que je te fais ce retour sur le concert d’hier, en effet les mecs du Massachusetts étaient à Paris et ils étaient en forme !

 

 

On se remet dans l’ambiance… Il est 19h30 à la Villette, le Zénith est bondé et déjà l’odeur caractéristique de « Concert n°5 » se fait sentir ( le cœur de la fragrance vous plonge dans un bouquet sauvage inédit, composé d’absolu de transpi et d’huile de tabac. Le malt et l’orge coupés à l’eau offrent à la fragrance une dimension intense). Les plus irlandais des américains ont fait se déplacer les foules et toutes les générations sont présentes, des fans quadras de la première heure aux minipouces avec leurs casques anti-bruits! Avant de regarder sous le kilt laisse-moi te présenter les premières parties qui occupaient quand même une sacré place puisqu’il y avait trois groupes !

|SLAPSHOT|

Some Hardcore from Boston, Massachusetts ! Jack, Benny, Craig et Ryan tournent depuis 1985 et sont toujours aussi énervés. Les Slapshot font du punk hardcore c’est à dire que ça gueule, ça saute, ça sue mais les gars de Boston ont une autre particularité, ils s’inscrivent dans le mouvement Straight Edge.

(point culture: Straight Edge, mouvement qui débute dans les années 80 qui vise à populariser un mouvement punk-Hardcore « propre » c’est à dire sans tabac, drogues ou alcool. Certains poussent le mouvement jusqu’au véganisme. C’est une branche qui à entre autres souffert de certains membres plus conservateurs, qui voyaient la promiscuité sexuelle, l’homosexualité et l’avortement comme des comportements dangereux).

 

|Lion’s Law|

Les « petits » français de la soirée !  Wattie, Louis, Daick, Swann et Clément font de la Oi (sous-genre du punk-rock, inspiré par les valeurs prolétaires de la classe populaire, ce mouvement rassemble des punks et des skinhead (le plus souvent Sharp: Skinheads against racials prejudices))!  Je ne vais pas me lancer aujourd’hui dans l’explication du mouvement skinhead  mais en gros, il jouit souvent d’une mauvaise réputation car ceux qu’on appelle les « bonehead » (des #*! de néonazis) ont récupéré les codes esthétiques de la culture skinhead et sont responsables de l’amalgame autour du mouvement skinhead. Bref les Lion’s Law sont des parisiens dynamiques qui tournent actuellement en Europe !

 

 

|Skinny Lister|

Ils sont 6, ils sont anglais et ils sont les ovnis de la soirée ! Leur musique Folk vient rafraichir ce vent de rébellion et puis, doit-on vraiment souligner la présence scénique et la fraicheur qu’apporte Lorna Tomas ?!

 

 

Entrons dans le vif du sujet, le tartan du kilt, les rois de la soirée: Les Dropkick Murphys !

Les premières parties ont chauffé la salle, l’ambiance est pleine d’ivresse et de bonne humeur, le public profite de la pause pour aller boire (encore) un coup et alléger son portefeuille sur le stand de merch’ (pas de surprise c’est cher mais rendons à César ce qui est à César,  c’est beau)

La foule commence à réinvestir la salle du Zénith, l’impatience se fait sentir. L’obscurité se transforme en un halo vert, les premiers riffs se font entendre, ils sont là les gars du Massachusetts. C’est parti pour 1h30 de concert survolté, je te laisse imaginer le Zénith en délire, ça secoue dans les pogos, des verres volent et des gens aussi. Dans les gradins l’ambiance n’est pas en reste, ça danse, ça saute et chante de bon cœur. Tu reconnais les chansons désormais devenues des hymnes, la salle hurle en cœur le refrain de « Rose Tattoo » et lorsqu’arrive « I’m shipping up to Boston » c’est l’hystérie ! Les Dropkick ont honoré leur réputation de showmen et ont tout donné jusqu’aux rappels où le groupe à fait monter la fosse, sur scène ! Avec les Dropkick Murphys c’est la fête jusqu’au bout !

Ce que je retiendrais de ce concert c’est surtout la bonne ambiance, des rires et des gens qui dansent, pas de heurts malgré l’ivresse générale, visiblement l’esprit irlandais de la fête était avec nous et c’est tant mieux ! Avant de te libérer je dois te dire que l’organisation était plutôt cool ce qui à rendue les entrées, sorties et déplacements super fluides, si ça c’est pas la cerise sur le milkshake quand même.

Je te laisse avec quelques photos de ce grand moment, Merci les gars et à bientôt, ça c’est certain !

 

 

 

2 thoughts on “Tous en Kilt au Zénith de la Villette !

  1. tu tes bien amusé ! Je connais ce groupe mais juste de nom, je vais écouté pour voir ce que ca donne. en tout cas ca a l’air d’être mon style 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *